Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 août 2013 5 16 /08 /août /2013 17:35

L'Ecosse avait ses pierres pictes, la Norvège a ses églises en bois debout (ou Stavkirke). Rares témoins du passé culturel norvégien, après en avoir visité une, nous avions envie de faire toutes celles sur notre route ! Construites sur la base de tronc d'arbres servant de poteaux, entre lesquels sont interposés des planches verticales, le tout encastré dans de grosses poutres horizontales, sans chevilles ni clous, ces églises n'étaient pas vouées à traverser les siècles. Si des milliers furent construites dans toute la Norvège entre le XIIème et le XIVème siècle, aujourd'hui seules 29 ont survécu au temps, entretenues et rénovées régulièrement. Runes et anciens dieux nordiques gravés dans le bois, statues et peintures de saints catholiques, chaire et retable protestants, elles sont la vitrine des mouvements religieux qui ont traversé la Norvège.

DSC03826

 

DSC03243

Ringebu

Construite initialement en 1220, repensée et agrandie en 1630 après la réforme luthérienne, l'église de Ringebu est l'une des plus grandes de Norvège. De son mobilier d'origine, il reste deux crucifix et une statue en bois de Saint-Laurent. Le retable d'inspiration baroque date lui de 1686.

Kaupanger

Bien que construite vers la fin du XIIème siècle, la majeure partie du mobilier que l'on peut y trouver (retable, chaire, fonds baptismaux) a été installée après la réforme luthérienne. 

DSC03794
DSC03825

Borgund

Notre préférée ! Rien que de l'extérieur, avec ses toits en cascade et ses têtes de dragons, l'église de Borgund est exceptionnelle. Les portails sont richement gravés d'entrelacs, laissant apparaître des têtes de serpents, des dragons et des lions, chargés de protéger l'entrée des mauvais esprits. La sobriété de l'intérieur rend visible l'ensemble de l'architecture de l'église : ses piliers, ses croix de Saint-André, ses arcades, sa charpente en bois. Les fonds baptismaux et l'autel datent du Moyen-Âge, la chaire du XVIème siècle. Et en regardant bien les murs, on peut y distinguer des croix bénites gravées et quelques runes. Et pour clore la visite, un musée expliquant l'histoire des stavkirke et présentant quelques objets retrouvés lors des fouilles est visible à la sortie de l'église.

DSC03846 DSC03832

 

Røldal

Construite initialement vers 1250, l'église de Røldal a été totalement restaurée en 1917. L'ensemble des murs ont été repeints en se basant sur la décoration du XVIème siècle, offrant une richesse de couleurs incomparables avec les églises précédentes. Seul le crucifix date de l'époque médiévale, le retable et la chaire sont de 1630. Les gouttes qui suinteraient du crucifix auraient un pouvoir de guérison.

DSC04174

DSC04168

 

DSC04306

Eidsborg

La visite de l'église d'Eisborg, construite vers la fin du XIIIème siècle, est uniquement guidée, ce qui nous a permis d'en découvrir un peu plus sur les us et coutumes de l'époque. L'église n'ayant pas assez de places pour tout le monde, seuls les hommes et femmes "sains et sans péché" ont le droit d'y rentrer : les infirmes, mendiants, malades et femmes enceintes (en particulier si le bébé attendu est une fille) doivent se limiter à la galerie qui fait le tour de l'église. En période hivernale, le sous-sol de l'église servait de "congélateur", permettant de conserver les corps en vue de célébrer l'enterrement au retour de la belle saison. Les murs ont conservés quelques peintures d'origine, et notamment une fresque catholique, masquée durant la période protestante. Et pour poursuivre avec les us et coutumes, un musée du folklore s'est ouvert à côté de l'église.

DSC04326

 

Heddal

La plus grande église en bois debout de Norvège ! Construite au milieu du XIIème siècle, son architecture ressemble beaucoup à celle de Borgund. Les entrelacs qui ornent chaque portail sont absolument magnifiques. A l'intérieur, l'ambiance rappelle l'époque médiévale, avec notamment une chaise sacerdotale sculptée du XIIème. Le retable est plus récent et date de 1667.

DSC04358
DSC04383 DSC04361

 

DSC04456

Gol (Oslo)

Vouée à disparaître avec la construction d'une église plus récente, l'église originelle de Gol a été reconstruite au musée du folklore norvégien à Oslo en 1885, en utilisant comme modèle l'architecture extérieure de l'église de Borgund. C'est pour cette raison que l'on parle parfois de 28 églises ayant survécu et non 29. Des pièces d'origine ont néanmoins pu être conservées à l'intérieur, comme l'un des portails ou la reproduction de la Cène, peinte en 1652.

DSC04449

 

Partager cet article
Repost0
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 16:55

Pas de nouvel article depuis le 1er février ? Et si on vous disait qu'un heureux évènement a chamboulé le cours de notre vie...

DSC04953 

Notre petit Maël est né le 3 février 2013 !

 

Déjà bientôt deux mois se sont écoulés... on ne voit pas les journées passer ! Pesant 2,780 kg à la naissance, notre petit bout de chou vient d'atteindre les 4 kg et commence à nous gratifier de ses plus beaux sourires ! DSCN7679

 

Partager cet article
Repost0
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 19:23
DSC04871 Même si Junior semble être un peu à l'étroit, il n'a pas l'air pressé de sortir ! J - 2 semaines avant la date du terme... on a hâte d'y être !

 

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 19:49

Après les fjords et les routes touristiques, nous vous présentons une autre merveille de la nature norvégienne : les cascades (ou fossen en norvégien). Nous avons déjà parlé de celles qui bordent le Geirangerfjord, d'autres aussi impressionnantes sont visibles dans l'ensemble du pays.

DSC04189 Langfossen

Slettafossen

La première sur notre parcours ! Ce n'est pas la chute d'eau en elle-même qui est impressionnante (30-40 mètres de hauteur), mais surtout le canyon dans lequel elle se jette.

DSC03264
DSC03292

Stigfossen

Dévalant le flanc de la montagne sur plus de 320 mètres, Stigfossen est visible durant toute l'ascension de Trollstigen.

Øvstefossen

Indiquée sur aucune carte, nous avons découvert par hasard Øvstefoss sur notre route. Un petit sentier conduit à une plate-forme rocheuse, délimitée par une simple rambarde métallique, qui permet d'être au plus près de la cascade. Le bruit et le débit d'eau sont tellement intense que Céline n'a pas osé s'approcher !

DSC03649

DSC03644

 

DSC03709

Huldrefossen

Un chemin bordé d'arbres amène à cette chute d'eau qui vient se jeter au beau milieu d'une pâture. Huldrefossen n'est pas impressionnante en elle-même, mais le cadre est tellement reposant...

Stalheimsfossen

Si les activités à Flåm sont beaucoup trop onéreuses, rendez-vous à Stalheim où un petit sentier mène au pied de Stalheimsfossen, haute de 126 mètres.

DSC03942

DSC03939

 

DSC04023

Vøringsfossen

Haute de 182 mètres, dont 145 mètres de chute libre, cette cascade est l'une des plus célèbres de Norvège. Malheureusement, le point de vue indiqué pour les touristes ne permet pas de la voir dans son intégralité. Un sentier mène au pied de la cascade, mais nous ne pourrons nous y aventurer, ayant prévu d'autres visites sur notre journée.

Steindalsfossen

Haute de 50 mètres, l'intérêt de Steindalsfossen est le petit chemin qui permet de passer derrière la cascade. Elle aurait également inspiré l'architecte Marianne Heske pour représenter la Norvège lors de l'Expo 2000 à Hanovre.

DSC04058

DSC04056

 

DSC04136

Låtefossen

Cette cascade qui démarre avec deux cours d'eaux qui se rejoignent en un seul en fait l'une des attractions favorites de Norvège. Et passer sur un petit pont en pierres au pied de la cascade est assez impressionnant.

Langfossen

Notre préférée (et pas uniquement parce que nous sommes passés 3 fois devant) ! Dévalant la montagne sur plus de 600 mètres pour se jeter dans le Åkrafjord, Langfossen est l'une des 10 plus belles cascades au monde. Le soleil ayant la fâcheuse habitude de se positionner juste au-dessus de la cascade, les meilleurs moments pour la voir et la prendre en photo sont le matin ou en fin de journée.

DSC04185DSC04185DSC04185

 

Fossen

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 19:50

Si nous avions connu leur existence avant de partir, nous les aurions toutes faites ! Mise à part la très célèbre route de Trollstigen, les guides de voyage ne mettent pas beaucoup en valeur les routes touristiques de Norvège... Peu connues des touristes, inaccessibles pour les croisièristes, elles jalonnent des paysages magnifiques et des points de vue à couper le souffle ! Un site de référence : Nasjonaleturistveger.no

DSC03556

 

Geiranger - Trollstigen

 

DSC03290

Trollstigen

Longue de 106 kilomètres, cette route touristique démarre avec la très célèbre route de Trollstigen et ses 11 virages en épingles à cheveux, ouverte en 1936. Arrivés au sommet, une plate-forme permet d'avoir une vue spectaculaire sur la route en contrebas et sur la chute d'eau Stigfoss. La route se poursuit dans une vallée ensoleillée spécialisée dans la culture des fraises !

DSC03311

DSC03359

DSC03356

Ørnevegen

Une traversée en ferry nous amène ensuite à un magnifique point de vue sur le Geirangerfjord: Ørnesvingen. Un petit sentier permet d'ailleurs de s'approcher de l'une des chutes d'eau. La route d'Ørnevegen redescend ensuite tranquillement vers Geiranger.

DSC03531

Dalsnibba

On remonte ensuite vers les sommets, traversant un plateau enneigé pour arriver à Dalsnibba, culminant à 1476 mètres et offrant une vue vertigineuse sur le Geirangerfjord en contrebas. Les cars de touristes sont nombreux au sommet, mais il suffit de quelques mètres de marche pour se retrouver seuls au monde !

 

DSC03566

DSC03568

 

 

Gaularfjellet

 

DSC03739

La route longe la rivière Gaular, alternant entre chutes d'eaux, rapides et lacs paisibles. Un sentier pédestre permet d'ailleurs de s'approcher au plus près des cascades. Nous ne pourrons malheureusement pas l'emprunter, pris par le temps. La route aboutit à un panorama spectaculaire sur la vallée avant de redescendre vers le Sognefjord. DSC03717

DSC03744

 

Aurlandsfjellet

 

DSC03885

Ne prenez surtout pas le célèbre tunnel de 25 km, mais empruntez plutôt l'ancienne route qui passe par le sommet des montagnes. Longue de 47 km, la route touristique Aurlandsfjellet offre des points de vue magnifiques sur les sommets enneigés. Et comme tous les gens pressés empruntent le tunnel plus rapide, on est vraiment seuls au monde ! DSC03890

DSC03897

DSC03902

Stegastein

Aurlandsfjellet aboutit à une plate-forme offrant un panorama exceptionnel sur le Aurlandsfjord. Haute de 650 mètres et avançant dans le vide, la vue au bout de la plate-forme est à couper le souffle !

DSC03907

 

 

Hardanger

 

DSC04094

Comme son nom l'indique la route d'Hardanger longe le Hardangerfjord et son bras spécialisé dans les arbres fruitiers : le Sørfjord. Vous aurez compris que cette route est donc à emprunter en milieu d'après-midi, pour la pause goûter !

DSC04113

DSC04123 

Road

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 22:35

On ne peut vous parler de notre séjour en Norvège sans commencer par vous parler des fjords, intérêt principal de notre voyage ! Mais qu'est-ce qu'un fjord ? Un fjord est une ancienne vallée glaciaire aujourd'hui envahie par la mer, donnant un bras d'eau salée étroit, aux côtés souvent très abruptes et escarpés, et pouvant s'enfoncer dans les terres sur plusieurs kilomètres. Quelle est la différence entre un fjord et un loch ? un loch est également une ancienne vallée glaciaire, mais pas forcément d'eau salée. Attention les yeux, paysages sensationnels garantis !


DSC03519

 

 

Le Geirangerfjord

 

DSC03495

DSC03427 Premier sur notre route, le Geirangerfjord est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, et on comprend pourquoi ! Long de 15 km et profond d'environ 600 mètres, c'est de loin le plus beau site que nous ayons vu durant notre séjour. On y accède par deux petites routes en lacets desservant le seul village bordant le fjord : Geiranger. La croisière sur le fjord est à faire impérativement : elle permet de découvrir les nombreuses chutes d'eau qui déferlent des falaises escarpées et de s'approcher des anciennes fermes qui bordent le fjord, aujourd'hui abandonnées. Et on se sent tout petit au milieu de ce fjord entouré de falaises de plus de 300 mètres de haut. 
Autre activité possible pour s'approcher des fermes : la randonnée. Mais les sentiers qui bordent le fjord sont plutôt boueux et glissants, on s'est fait quelques frayeurs... Il est également possible de découvrir le fjord en canoë, mais ce sera pour une autre fois ! Seul point regrettable : le Geirangerfjord est un arrêt obligatoire pour les paquebots de croisière... il faut penser à planifier les activités phares (comme la croisière) avant que les passagers ne débarquent... DSC03626
DSC03416

Seven Sisters Waterfall

La plus célèbre des chutes d'eau du Geirangerfjord: haute de plus de 250 mètres, elle se sépare dans sa chute en 7 bras, tels 7 soeurs (non mariées pour la petite anecdote).

Suitor Waterfall

Faisant face aux Seven Sisters, le "soupirant", reconnaissable par son bras qui se divise en deux dans le bas de la chute, dessinant une bouteille sur la montagne. La légende raconte que celui-ci n'ayant pas réussi à gagner la main de l'une des sept soeurs, noie son chagrin dans la bouteille...

 

DSC03488
DSC03428

Bridal Veil Waterfall

Autre chute d'eau bien connue du Geirangerfjord : le Voile de la Mariée, visible juste après les Seven Sisters.

DSC03504

 

 

Le Sognefjord

 

Avec ses 204 kilomètres, le Sognefjord est le fjord le plus long de Norvège, et même le deuxième plus long fjord au monde. De part ses nombreuses ramifications, on passe très rapidement à des paysages totalement différents. On retiendra surtout les eaux bleues turquoises de sa partie la plus en amont. Malheureusement, de part sa longueur et surtout sa largeur, c'est le fjord le plus apprécié des paquebots de croisière, et les norvégiens ont su en profiter ! DSC03798
DSC03984 En arrêt pendant 2 jours à Undredal, petit village réputé pour son fromage de chèvre, afin de découvrir la ville de Flåm et les très célèbres Nærøyfjord et Aurlandsfjord, nous nous sommes retrouvés dans un véritable piège à touristes : activités hors de prix, même pour une randonnée en canoë, ville exclusivement constitué d'immenses boutiques souvenirs ou de restaurants (fermés après 18h vu que les croisièristes mangent à bord)... On se contentera donc d'une simple randonnée à Undredal.

DSC03756

 

 

Le Hardangerfjord

 

DSC04102

Deuxième plus grand fjord de Norvège, le Hardangerfjord, et plus particulièrement l'un de ses bras, le Sørfjord, est surtout réputé pour ses arbres fruitiers. Framboises et cerises tous les 50 mètres, et probablement pommes en arrière-saison, nos papilles ont beaucoup apprécié la route le long de ce fjord ! Et sous un grand soleil, c'est magnifique ! DSC04033

DSC04095

 

 

Le Lysefjord

 

DSC04247

Le Lysefjord, ou fjord de la lumière, doit son nom à ses immenses parois de granite, dont certains s'élèvent à plus de 1000 mètres. De par ses parois accidentés, ce fjord est très peu peuplé et a su garder son côté sauvage : aucune route ne mène à ses rives, seule la randonnée ou la croisière en ferry permettent de le découvrir. DSC04255
DSC04248

Preikestolen

C'est l'activité touristique de ce fjord ! (d'ailleurs le parking est payant : pas moins de 15 € la randonnée...) Après une randonnée d'environ 1h30 pour les bons marcheurs, on accède à un plateau (la chaire) qui se dresse à 604 mètres au-dessus du fjord. La vue est plus qu'impressionnante, pas question d'avoir le vertige ! Seul regret : ce site est tellement réputé que des centaines de "marcheurs" le parcourent chaque jour, sans forcément respecter la nature autour (le chemin et en particulier la chaire sont jonchés de détritus), et pas forcément équipés des chaussures adéquates... On en a vu descendre un dénivelé de blocs rocheux et de cailloux glissants munis de tongs et avec un chien en laisse, dangereux pour eux-mêmes et pour les randonneurs autour.

DSC04264

 

Fjords

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 19:59

Onze kilogrammes de plus sur la balance, 27 centimètres de tour de ventre en plus, j'attaque mon dernier mois de grossesse !

La valise pour la maternité est faite, la chambre de Junior est prête, il n'y a plus qu'à attendre... Bébé peut arriver à tout moment !

 

Et il s'appellera...

 

DSC04796

 

... surprise !! Mais vous pouvez lancer les paris...!

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 22:45

Après notre somptueux voyage en Ecosse en 2011, nous hésitions sur notre destination pour 2012... Poursuite du road-trip dans les îles britanniques (Irlande, Pays de Galles...) ? avec les J.O. d'été, il risque d'y avoir du monde... Les pays du sud en plein été sont à exclure pour notre peau à coups de soleil... Pourquoi pas les pays scandinaves ? Conquis par les photos des sites touristiques, nous partons donc en Norvège pour un road-trip de 11 jours !

DSC03412Le Geirangerfjord

 

Immense territoire, nous nous sommes limités au sud-ouest : la Norvège des fjords. Entre fjords, montagnes et chutes d'eaux spectaculaires, le patrimoine culturel se limite à quelques grandes villes comme Oslo ou Bergen, et aux seuls témoins du passé qui ont survécu au temps : les églises en bois debout.

 

Quelques us et coutumes à connaître

 

  • Très peu de B&B (pour nous qui avons l'habitude de ce type d'accueil souvent très chaleureux chez l'habitant, nous étions un peu perdus...), mais beaucoup de camping avec des chalets en campagne, et des auberges de jeunesse en ville. Du coup, la paire de draps est de rigueur dans les valises !

 

  • Les lits norvégiens n'ont pas de couette double. Même mariés depuis des lustres, chacun a sa propre couette une personne !
DSC03393

 

  • Petit-déjeuner sucré-salé, avec thé, concombre, tomates, pains aux céréales, oeuf, fromage et de délicieuses confitures ! Pas trop de dépaysement par rapport à l'Ecosse !

 

  • A moins d'avoir un porte-monnaie bien rempli (les restaurants sont très chers), nos repas gastronomiques se sont limités à hot-dog, hamburgers et pizza... Surtout que les restaurants ne courent pas les rues hors des villes ! Un soir perdu au milieu de nulle part, nous avons même dû nous contenter de WASA tartinés de tzatziki, achetés dans la seule supérette ouverte à 30 km à la ronde...

 

  • Fraises, cerises, framboises... les barquettes de fruits fraîchement cueillis jalonnent les routes, difficile de résister ! ça donne bonne conscience après nos repas pas très équilibrés.

 

  • La mal-bouffe a quand même du bon : une des spécialités locales est le softis, une énorme crème glacée roulée dans des toppings (poudre chocolatée, éclats de noisettes, vermicelles multicolores...). Et on en trouve vraiment partout, même dans les stations service !
DSC03813

 

  • Paysage montagneux oblige, la route est souvent sous tunnel (un peu sombre pour les photos, le plus long faisant 25 km) ou sur ferry (un peu cher et à horaires pas si réguliers que ça). Du coup, il faut souvent grimper et redescendre une montagne par des routes à lacets, ou faire le tour complet d'un fjord. Cela prend un peu plus de temps que prévu, mais on en prend plein la vue.

 

  • Côté météo, on navigue entre 8°C et 18°C en été selon l'altitude (perdre 10°C le temps de monter au sommet, ça surprend).

 

  • Que ramener en souvenir ? si on retire les magnifiques pulls tricotés hors de prix, il reste... des trolls ! Par contre, ils ont des boutiques de décorations de Noël ouvertes toute l'année !

 

  • La nature est reine en Norvège. Du coup, le droit de propriété du sol n'existe pas (pas de clôture autour des terrains) et le camping sauvage est autorisé suffisamment loin des habitations. Par respect pour la nature, beaucoup de constructions sont en bois, laissant peu de traces de vie humaine pour les générations futures.
DSC04084 - 1

 

  • Le climat et la faible densité de population en campagne n'aidant pas, les Norvégiens sont plutôt casaniers et préfèrent la vie de famille aux sorties nocturnes (bars, restos...). Habitués à être seuls sur la route, ils ont tendance à conduire vite et mal, et ne savent pas dire merci, tout le contraire de l'Ecosse ! Cependant, ils sont très chaleureux lorsqu'ils accueillent des hôtes chez eux.

 

Une grosse déception : les sites du tourisme de croisière... Se retrouver dans une petite vallée encaissée avec deux paquebots de croisière amarrés dans le fjord, on est vite à l'étroit : fil d'attente sans nom sur les sites exceptionnels en journée et ville déserte avec 2 pauvres restaurants ouverts en soirée... Mais à moins d'étudier les escales de l'ensemble des croisiéristes, difficile de faire autrement. Et le pire de tout : se faire berner par un site dit "touristique" juste parce qu'il est capable d'accueillir un paquebot, et se retrouver à ne pas savoir quoi visiter à moins de débourser une fortune.

DSC03571

Au sommet de Dalsnibba

 

En conclusion, des paysages vraiment magnifiques, une sensation agréable d'être seuls face à la nature, mais on préfère la chaleur humaine des îles britanniques.

 

On vous laisse découvrir tout ça dans les articles qui vont suivre...

 

Itinéraire

Notre parcours : pas moins de 2500 km, sans compter les allers-retours

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 19:00

... du haut du Trolljuv Bridge, 115 mètres au-dessus du Åkrafjorden.

 

 

Ça lui a tellement plu que maintenant il souhaite renouveler l'expérience d'encore plus haut !

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 21:45

Même si ça commence à dater un peu, voici un petit résumé de nos vacances d'été. Ou plutôt de nos "pré-vacances" avant notre beau voyage en Norvège !

DSC02931Blois, sur les bords de Loire

 

Le château de Blois

DSC02981Nous avons profité d'un petit séjour avec Beths et Spoo en Loir-et-Cher pour visiter Blois, et en particulier son château. Débuté au XIIIème siècle, quatre styles se succèdent dans son architecture : le style médiéval construit par les comtes de Blois, le style gothique flamboyant en brique construit au XVème par Louis XII, le style Renaissance édifié au XVIème par François 1er, et le style classique bâti au XVIIème par le duc Gaston d'Orléans. En plus de son architecture hétéroclite, le château de Blois a également été rendu célèbre par certains évènements historiques, comme la bénédiction de Jeanne d'Arc avant son départ pour Orléans, ou l'assassinat du duc de Guise par les gardes de Henri III. Les pierres en elles-même gardent des traces du passé, tels les porc-épics de Louis XII, les salamandres de François 1er ou les hermines d'Anne de Bretagne (merci au son et lumière pour toutes les explications !). Bref, un château de la Loire qui vaut le détour ! 

DSC03033

 

Le mémorial de Beaumont-Hamel

Alors que Flu est encore au boulot, Céline en a profité pour rendre visite à ses parents, et découvrir à l'occasion quelques sites historiques de la bataille de la Somme, à commencer par le mémorial terre-neuvien de Beaumont-Hamel. Ce mémorial rend hommage au régiment de Terre-Neuve qui tenta en vain de reprendre les lignes allemandes le 1er juillet 1916. Sur les 778 terre-neuviens qui partirent au combat ce jour-là, seuls 68 répondirent présents en fin de journée. On peut encore apercevoir, dans la plaine qui longe le mémorial, les anciennes tranchées préservées.

DSC03085

 

Le mémorial de Thiepval

DSC03061

Non loin de Beaumont-Hamel se dresse un autre mémorial, bien plus impressionnant : le mémorial britannique de Thiepval, dédié aux 72 000 disparus britanniques et sud-africains tombés dans la Somme entre juillet 1915 et mars 1918, et qui n'ont pas de tombe connue. A quelques centaines de mètres du mémorial se trouve un autre monument : la Tour d'Ulster, en hommage aux irlandais de la 36e division d'Ulster qui trouvèrent la mort le 1er juillet 1916. Notons que nous ne sommes pas en terre française, et qu'il est toujours agréable de trouver, en ces lieux de recueillement, une pelouse bien tondue et une bonne tasse de thé.

 

La Coupole d'Helfaut

La Coupole, immense bunker souterrain construit par l'Organisation Todt en 1943 non loin de Saint-Omer, devait servir à l'armée allemande de base de lancement des fusées V2 contre Londres, fusées construites à Peenemünde par des centaines de déportés du camp de concentration de Dora. Massivement bombardée par les alliés, la Coupole fut finalement abandonnée durant l'été 1944. C'est aujourd'hui un Centre d'histoire et de mémoire, retraçant l'épopée de l'élaboration et de la construction des V2, prémices de la conquête spatiale.

DSC03108

Rando Rail à Lumbres

Après ces quelques pages historiques, rien de tel qu'un rando rail à l'ombre des arbres ! Et nous voilà partis pour 10 km de pédalage sur l'ancienne voie ferrée reliant Saint-Omer à Boulogne-sur-mer. Enfin, nous...disons plutôt Flu et le père de Céline... Céline étant confortablement installée à l'arrière du "pédalo" !

DSC03118

 

Le Château de Goulaine

DSC03215

Retour dans la région nantaise avec Typhaine, la filleule de Céline, et son homme. Nous en avons profité pour visiter (enfin !) le château de Goulaine, propriété de la famille Goulaine depuis le XIIème siècle (malgré un passage néerlandais pendant la Révolution française). Certaines salles se visitent, l'une accueillait d'ailleurs une exposition sur le célèbre peintre nantais Alain Thomas, mais les attractions phares sont sa serre aux papillons exotiques et son musée LU, rassemblant une collection fascinante d'affiches et objets en tout genre sur le célèbre petit beurre nantais.

DSC03212

 

Il ne nous reste plus que quelques jours pour boucler nos valises et partir pour la Norvège !

Partager cet article
Repost0